Nouvelles

Covid-19. Le Royaume-Uni espère un vaccin pour Noël grâce à l’université d’Oxford

today04/11/2020 4

Background
share close

Devant les parlementaires britanniques, le directeur du centre de recherches sur les vaccins Oxford Vaccine Group a fait savoir mercredi qu’il espérait présenter prochainement les résultats d’un vaccin contre le coronavirus. Le gouvernement de Boris Johnson espère qu’il sera prêt à être diffusé pour la fin d’année ou le tout début 2021.

L’université d’Oxford espère présenter cette année les résultats des essais avancés de son candidat vaccin contre le Covid-19 mis au point avec AstraZeneca, la Grande-Bretagne pouvant ainsi envisager qu’un vaccin soit disponible fin décembre ou au début de l’année 2021.

L’arrivée d’un tel vaccin pourrait signifier le retour à une certaine normalité après que la pandémie de coronavirus a coûté la vie à plus de 1,2 million de personnes dans le monde et paralysé des pans entiers de l’économie.

Andrew Pollard, directeur du centre de recherches sur les vaccins Oxford Vaccine Group, a fait part mercredi 4 novembre 2020 aux parlementaires britanniques de son optimisme quant à la publication prochaine de ces résultats, tout en émettant quelques réserves. Cet expert en immunologie a ainsi estimé que la situation pourrait ne pas revenir dans l’immédiat à la normale. « Le déploiement des vaccins prend du temps. (En plus,) tout le monde ne les prendra pas », a-t-il dit. « Nous verrons encore des gens contaminés par ce virus parce qu’il se transmet tout simplement trop bien. »

Encore de nombreuses étapes de validation pour le futur vaccin

Avant que le vaccin ne puisse être déployé, les régulateurs vont devoir procéder à un examen scrupuleux des données, a-t-il rappelé, ajoutant également que le gouvernement devrait ensuite décider du mode distribution et de ses bénéficiaires.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré qu’il anticipait le déploiement d’un vaccin contre le Covid-19 au premier trimestre de l’année prochaine.

Le candidat vaccin d’Oxford – AstraZeneca devrait être l’un des premiers avec ceux de Pfizer et BioNTech à solliciter une demande officielle d’approbation par les autorités réglementaires.

Les travaux sur le candidat vaccin de l’université d’Oxford ont débuté en janvier dernier. Désigné « AZD1222 » ou « ChAdOx1 nCoV-19 », celui-ci est basé sur un adénovirus de chimpanzé modifié pour introduire dans son génome la partie codante pour la protéine de pointe du SARS-CoV-2 par lequel le virus pénètre les cellules humaines.

Écrit par: admin

Rate it

Post précédent

Actu People

Dadju revient sur ses peines de coeur : « On m’a déjà fait du sale effectivement »

De retour sur le devant de la scène, l'artiste se confie sur sa vie privée.   En novembre 2019, Dadju revenait en force avec son double album Poison ou Antidote porté notamment par les titres Bobo au coeur, ou encore Paire d'As en duo avec Nekfeu, Compliqué, Grand bain avec Ninho... Un an plus tard, il est déjà de retour avec Miel Book, la réédition de son opus avec 11 nouveaux titres. L'occasion pour l'artiste d'accorder quelques interviews notamment au […]

today04/11/2020 2

Poster des commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *

Résoudre : *
25 − 25 =



A propos de nous

Mayana Fm est avant tout une association de loi 1901 avec le but de créer une station de radio. Nous somme une radio éducative proposant des programmes locaux et des hits du moments. Nous sommes là pour travailler avec les associations, donner la parole et aussi accompagner les jeunes talents à travers la radio. 

Programme du jour
Nous contacter
+262 639 99 99 57
contact@mayanafm.com
+33 659 13 10 05

0%